samedi 26 avril 2014

Pierre Bézier, des courbes au Pyrex bleu… !

Illustration pour l’article de Pierre Bézier


Bézier ?

Voici le volet histoire de l’informatique. J’ai eu cette idée suite à mon article sur les 24 ans de Photoshop. J’aime beaucoup l’Histoire et celle de l’informatique en particulier. De cette Histoire, on retient des concepts, mais on se souvient peu de certains inventeurs.

Je me servirai de certaines sources pour vous parler de ces faits historiques ou de ces inventeurs de talent. J’y ferai une introduction personnelle, mais je n’inventerai pas pour autant les boutons à quatre trous, et j’aurai comme source des sites comme Wikipédia, entre autres.

Les courbes de Bézier !

Les courbes, ça vous dit ? Les courbes de Bézier… j’ai déjà posé la question à plusieurs de mes étudiants dans le passé et les réponses étaient loufoques. Pour certains, c’est un terme mathématique et pour les plus « érudits » un collaborateur de Pythagore…

Qui est Pierre Bézier ?

Portrait de Pierre Bézier
Pierre Bézier - crédit : Wikipédia
Pierre Bézier (09/1910 — 11/1999) est un ingénieur en mécanique et en électricité français. Il est connu pour son invention des courbes et surfaces de Bézier, couramment utilisées en informatique. Diplômé de l’École Nationale Supérieure d’Arts et Métiers en 1930 et de l’École Supérieure d’Électricité en 1931, il reçoit le titre de docteur en mathématiques de l’Université de Paris en 1977.
En 1971, Pierre Bézier rencontre des collègues de Citroën, M. de la Boixière, ingénieur Supélec passé par le MIT où il a pu étudier les commandes numériques, et Paul de Casteljau, mathématicien normalien, lequel travaille depuis 1958 sur la modélisation à partir des fonctions de Bernstein, à défaut des courbes de Bézier qui en sont la représentation informatique, sans qu’il n’ait eu avant 1985 l’autorisation de son employeur de publier ses travaux.
À la suite de mésententes avec sa hiérarchie, Pierre Bézier fut mis à l’écart, ce qui lui donna du temps pour s’intéresser à la modélisation des surfaces, en particulier pour la modification des surfaces liées à la modélisation de carrosserie et à la création de polices de caractères et l’élaboration d’un logiciel de dessin de polices d’imprimantes, Fontographer. À partir de 1980, une vingtaine de personnes, dont quatre à cinq informaticiens, travaillent chez Renault avec le logiciel Unisurf sur des machines qui occupent l’espace d’une chambre.
Ultérieurement, l’un des développeurs de Xerox, John Warnock, réutilise les travaux de Pierre Bézier pour élaborer un nouveau langage de dessin de polices, PostScript (le concept étant racheté à Xerox qui n’y croyait pas, puis crée en 1982 une société, Adobe, pour lancer un logiciel de dessin dérivé de ses résultats, Illustrator.
Pierre Bézier enseigna la productique au Conservatoire National des Arts et Métiers et à l’Institut Universitaire de Technologie de Cachan de 1968 à 1979. Il a aussi conçu le Pyrex bleu pour Newell.
Cet article cible les faits liés à ses recherches en lien avec la création de différents logiciels. Voici le lien pour lire son histoire complète des années 1933 à 1970.
Source : Wikipédia

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire